RÉFLEXION : WMA, FAUX CBR OU FAUX VBR ?

« Encore un troll », vociféreront les modérateurs des forums. « Un demeuré de plus ! », se diront les lecteurs d’Afrikblog. P’têt bien qu’oui, p’têt bien qu’non. Je me pose juste une question, c’est tout. Y a eu plus bête et moins logique comme question sur le Net, je vous assure…

Mais ne chipotons pas.

Un certain nombre de détails, après observations, m’ont conduit à poser cette drôle de question, que je vais séparer en deux titres :

1.     Le WMA est-il CBR ou quelque peu VBR dans son mode CBR ?

Lorsqu’un son WMA est encodé à bitrate fixe, il est parfois possible de constater que deux fichiers de même durée ne produisent pas toujours une taille identique ! Par ailleurs, il est quand même étrange que les anciennes versions des décodeurs WMA n’éprouvent aucune difficulté à lire les derniers WMA en CBR comme en VBR. Et même sur PC, lors de l’encodage au format WMA, la durée de conversion et la complexité du processus sont assez similaires en VBR comme en CBR pour un fichier donné. Le WMA est l’un des rares formats audio, si pas le seul, à disposer d’un encodeur qui n’alourdit pas sensiblement les calculs en VBR.

Si enfin on se réfère à Wikipedia et aux interventions des internautes avertis du site Hydrogenaudio, on se rend vite compte que même en CBR, la gestion de débit en WMA semble très large, l’algorithme de masquage usant de jusqu’à cinq tailles de fenêtres pour s’adapter à la nature du son codé. C’est du moins, semble-t-il, ce qui ressort de l’analyse minutieuse et savante du schéma de décodage qui est libre de droit et accessible par tous.

Bref, je pense que le WMA en mode CBR use d’astuces de gestion de bits proches du VBR, mais plus d’un VBR en deux passes avec une marge maximale de bitrates assez confinée. Tous les formats audio de compression actuels font pareil, y compris le vénérable MP3. Cependant, je me demande bien pourquoi un fichier WMA encodé en VBR ou en CBR utilise le même schéma de décodage depuis au moins 1999, époque où pourtant le WMA VBR n’existait pas.

Aux spécialistes de Micro$oft de répondre…

2.     Le WMA est-il véritablement VBR ?

Vu ce qui précède, je peux affirmer que le WMA est, un peu comme l’Ogg Vorbis, plus orienté VBR dans son concept. Il n’y a aucun doute là-dessus. Toutefois, l’affichage du débit moyen lors de la lecture d’un fichier WMA VBR a de quoi surprendre. En effet, à l’instar du MP3, alors que le débit binaire devrait varier à l’affichage plusieurs fois par seconde (phénomène aisément perceptible dans Winamp et dans Media Player Classic), en WMA VBR, ce débit demeure fixe. Au niveau de certains baladeurs, en l’occurrence des baladeurs à mémoire flash, une chose assez inattendue est à signaler quant à l’affichage du bitrate. C’est que si ce dernier dépasse une certaine valeur moyenne ou est en dessous d’une certaine autre valeur moyenne, selon le mode VBR d’encodage du fichier WMA, une valeur fixe et erronée de débit moyen s’affichera. À titre d’exemple, si un fichier encodé en WMA VBR qualité 50 est lu, le baladeur affichera comme débit binaire moyen 64 kbps si le débit moyen réel est inférieur ou égal à 64 kbps. Le baladeur affichera en revanche 88 kbps si ce débit excède ou égale 88 kbps. Le même affichage bizarre est aisément remarqué lorsqu’on use du logiciel GSpot Codec Information en vue d’analyser les propriétés d’un fichier compressé.

Par ailleurs, l’affichage de la durée écoulée n’est pas très constant (accélérations et ralentissements inexpliqués des secondes) lors de la lecture des fichiers WMA VBR…

Drôles de bugs qui n’enlèvent en rien la nature VBR des fichiers concernés, mais qui méritent, j’estime, éclairage de la part des ingénieurs à Billou…