TROIS SITES PHARES OÙ L’ON PEUT (ENCORE) TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT DES MP3

REMARQUES IDÉOLOGIQUES, JURIDIQUES ET MORALES

Ce topic s’adresse essentiellement aux résidents des États dont la législation sur les droits d’auteur et les droits voisins est moins stricte qu’à l’UE ou aux States (ex : RDC dont je suis un habitant). Ainsi, je n’encourage nullement quiconque soumis à des textes trop coercitifs à se livrer à l’exercice du téléchargement des MP3 dans les sites infra, exercice qui est forcément illégal pour lui, mais pas pour tout le monde. En RDC, par exemple, AUCUNE DISPOSITION DE LA LOI N’INTERDIT LA COPIE D’UNE ŒUVRE, quelle qu’en soit la provenance. Par ailleurs, cet État n’a jamais signé de traités qui limitent la portée de ces dispositions légales. Si votre pays respecte ces heureuses conditions, alors cet article vous est destiné.

Par ailleurs, j’ai toujours trouvé immoral d’empêcher quelqu’un de copier une œuvre sous prétexte que cela violerait les droits de l’artiste concerné. C’est que la formule qui veut qu’autant de chansons piratées correspondent à autant de CD invendus est un sophisme de mauvais goût. Rien ne dit en effet qu’un album sorti sur le marché sera nécessairement bien vendu ! Un artiste peut parfaitement réaliser une mévente record sans que son œuvre ne soit piratée, simplement parce qu’elle n’est pas du goût des consommateurs finals. Je connais la réplique des partisans des acharnés des droits d’auteurs et des DRM : on peut acheter un CD pour l’unique chanson intéressante qu’il contient, au lieu de télécharger gratuitement ladite chanson. Eh bien, ma réponse est qu’il serait vraiment con d’acheter un album alors qu’on ne l’a pas apprécié, c’est-à-dire alors qu’on ne l’a pas préalablement écouté. Dans toutes les maisons de vente de CD sérieuses, on écoute avant d’acheter. À quoi bon acheter un album qui ne vous plaît pas (à moins qu’il soit pour autrui, bien entendu) ?

Enfin, il est à mon sens malhonnête d’interdire à un individu de copier une musique qu’il a pourtant achetée en toute légalité dans un magasin de confiance. Les majors brandissent une allégation fumeuse : c’est violer les droits d’auteurs, du moment qu’on contourne ou qu’on brise les techniques anti-copies. Tiens donc ! On ne peut donc plus faire une sauvegarde de ses fichiers pour un usage moins contraignant ? Où vont donc les libertés des gens ? Oh… Je crois que je déborde, car ce n’est pas le propos du moment…

Entrons donc dans le vif du sujet…

LES QUATRE SITES EN QUESTION

Sont légion les adresses Internet qui proposent le téléchargement massif des fichiers MP3. Il suffit de taper « Download MP3 » dans un moteur comme Google pour s’en apercevoir. Il est néanmoins quatre sites qui, à mon humble avis, se démarquent des autres, compte tenu de la facilité déconcertante des téléchargements et de l’abondance des liens proposés.

A. YourMP3.net

Un peu lourde à charger et quelque peu mal conçue, la page d’accueil de YourMP3.net séduit par les liens vers les chansons les plus téléchargées dont les titres apparaissent directement. Ce site permet la recherche par artiste, par titre de la chanson ou par lyrics. Son « catalogue » (de liens, en fait) est fourni, mais pas en musique autres qu’anglaises, ce qui constitue son point faible principal. Par ailleurs, la procédure de téléchargement s’avère assez longue et les liens proposés quant à ce ne sont pas toujours opérationnels. Toutefois, en matière de nouveautés américaines, ce site est plutôt à la page.

Note globale : 14/20.

B. Mp3000.net

MP3000.net dispose d’une page d’accueil plutôt épurée, mais qui s’accompagne d’une ou de deux fenêtres pop-up qui déjouent les mécanismes intégrés de XP SP2. Ici, la recherche s’effectue par lyrics ou par MP3 (c’est-à-dire par artiste, par titre ou les deux). Tout comme le précédent site, MP3000.net n’est pas riche en titres autres qu’en anglais. Il donne cependant plus de résultats que YourMP3.net, même si les liens morts semblent plus nombreux, mais pas significatifs. Le classement des tops (hits) des chansons est plus logique et plus complet que notre premier site.

Note globale : 15/20.

C. BeeMP3.com

Ce site attire de par sa page d’accueil agréable. Et son « catalogue » est assez costaud et inclut quelques chansons françaises. Pas de pop-up qui duperait le navigateur Internet, mais la procédure de téléchargement est un peu longue, allongée notamment par la saisie d’un mot de passe (en clair) pour le téléchargement, sûrement en vue d’éviter les spam et autres spywares. De plus, BeeMP3 pèche par un affichage de nouveautés et de tops un peu trop web 2.0, trop austère et à la limite un peu complexe. En revanche, les liens morts sont plutôt rares et le temps de la piste, ainsi que d’autres infos ID3, s’affichent dans tous leurs détails.

Note globale : 16/20.

D. Dilandau.com

Ce nouveau site est véritablement fait pour la recherche des MP3. Sa page d’accueil est facile à charger, mais c’est plutôt la page des résultats qui pèse et ce, d’autant plus qu’un fichier vidéo FLV afférent au premier résultat tente d’être lu, en plus des bandeaux publicitaires. Du reste, les hits paraissent mal générés et correspondent je ne sais trop à quoi (peut-être aux téléchargements les plus élevés en nombre). Cela est cependant vite oublié face à la manne de liens fournis. Dilandau.com semble être le meilleur moteur de téléchargement « illégal » du moment. Il a réponse quasiment à tous les styles musicaux, même au sebene congolais ou au raï algérien ! Et les liens morts sont encore plus rares qu’avec BeeMP3.com. Il est vrai que tous les titres du monde ne sont pas accessibles, mais avouons que Dilandau.com accomplit des prouesses.

Note globale : 17/20, sans hésitation.