Les types de signal censés mettre à mal le logiciel Sqrsoft Advanced Crossfading

Sqrsoft Advanced Crossfading est un petit, mais très efficace logiciel (plug-in) d’enchaînement automatique des chansons. Contrairement à la plupart des outils dédiés à cette fonction qui se bornent à s’activer selon un nombre final de secondes défini, Sqrsoft Advanced Crossfading va plus loin : il analyse le signal audio des dernières secondes d’une chanson et trouve intelligemment à partir de quel point il faudra enchaîner avec la chanson suivante.

Toutefois, comme tout logiciel, les bugs ou les insuffisances ne manquent guère. Certains types de signaux sont susceptibles de « troubler » le bon fonctionnement de notre logiciel chéri. Ainsi :

1.         Les chansons terminant brusquement avec moins d’une seconde de silence à l’extrême fin : elles ont le don d’empêcher Sqrsoft de correctement analyser la chanson suivante (notamment lorsqu’elle débute avec un silence plus ou moins prolongé). En effet, Sqrsoft est en mesure d’éliminer automatiquement les silences ou les très faibles signaux de début de piste lors des enchaînements. Pour cela, toutefois, un temps de plusieurs secondes est nécessaire pour qu’il effectue une analyse valable. Si la fin de la chanson précédant la chanson concernée est trop sèche, l’analyse sera incomplète et l’enchaînement biaisé, voire inexistant. Par ailleurs, lorsqu’un plug-in additionnel de correction sonore est utilisé en amont de Sqrsoft, si ce logiciel amplifie de plus de 9 dB le signal d’origine, il y a risque de bégaiement à la fin de la chanson qui finit brusquement. Ce bug est parfaitement audible quand on écoute des morceaux avec le plug-in Stereo Tool activé, notamment dans des presets où le loudness est présent.

2.         Les clics et les crépitements dans les silences au début ou à la fin d’une chanson : certains parasites généralement générés lors de l’extraction d’un CD audio égratigné, taché ou endommagé peuvent fausser l’algorithme d’enchaînement de Sqrsoft s’ils interviennent au tout début ou à la fin d’une piste, ledit enchaînement pouvant être plus court que la normale.

3.         Les chansons ayant un long fondu en fermeture ou un silence de plus de cinq secondes à la fin : si le temps maximal d’enchaînement égale ou se rapproche dans sa durée du temps de silence de fin d’une chanson ou d’un fondu assez silencieux, ledit enchaînement risque d’être à peine remarqué, voire pas du tout.