I. Magasins de musique en ligne

A. Téléchargement sur PC et sur baladeurs

- WMA Professional 10, VBR Quality 90, Stereo, 24 bits, 44 kHz. Ce paramètre produit des fichiers à bitrates raisonnables (entre environ 150 et 200 kbps). Le lowpass est quasi-inexistant et la qualité quasi sans perte, les différences sonores étant indiscernables par rapport à l’original, ce qui est excellent pour une gravure sur CD audio. Toutefois, un transcodage s’avère nécessaire si l’on veut écouter la musique sur un baladeur autre que le Zune de Microsoft. En fonction de la vitesse de transmission moyenne du fichier, le lecteur convertira automatiquement ledit fichier en WMA standard (9.2) à 160 ou à 192 kbps, mode CBR, de qualité auditive presque parfaite (lowpass à 18,8 kHz).

- WMA 9.2, VBR Quality 90, 16 bits, 48 kHz. Le mode VBR du WMA standard en ce niveau de qualité produit des merveilles lorsque l’encodage s’effectue à 48 kHz. En effet, le lowpass est de 20,3 kHz environ, la qualité quasi sans perte, comme le WMA Pro, les distorsions engendrées par la conversion 44 kHz-48 kHz étant totalement inaudibles, même avec du bon matériel hi-fi. Cependant, le débit moyen du fichier monte, allant généralement environ de 170 à 220 kbps. En principe ici, pas de transcodage nécessaire et il convient de désactiver l’outil de conversion du Lecteur Windows Media si on veut transférer la musique sur baladeur. En effet, en fin 2010, tout lecteur portable lisant du WMA supporte sans problème ce paramètre.  

B. Téléchargement sur smartphone

- WMA Professional 10, VBR 2-Pass, 64 kbps, Stereo. Paramètre idéal qui allie économie d’espace à qualité sonore, avec un lowpass très élevé de 20 kHz (perte quasi-inaudible des hautes fréquences). Le mode VBR 2-Pass permet de limiter les artefacts dus au débit, mais n’empêche pas une légère perte de l’intensité stéréo, perte d’ailleurs très supportable pour une écoute mobile. Ce paramètre est l’idéal si le téléphone est compatible avec le codec WMA Pro version 10. Transcodage fortement déconseillé pour un smartphone non compatible (risques importants de pertes trop audibles de qualité, spécialement au cas où le fichier serait converti automatiquement en WMA 9.2 64 kbps).

- WMA 9.2, VBR 2-pass. Débit moyen : 96 kbps ; débit maximal : 320 kbps, 48 kHz. Ce paramètre produit des fichiers audio dont le bitrate est de 96 kbps en moyenne, mais avec des pics pouvant atteindre théoriquement 320 kbps (ce qui est assez rare en réalité). Le taux d’échantillonnage de 48 kHz permet à l’encodeur de faire grimper le lowpass à 17,5 kHz environ. La qualité audio est presque irréprochable, les artefacts étant tres peu présents. La stéréo est également bien équilibrée, mieux que le paramètre précédent. Toutefois, les oreilles les plus affutées sentiront la perte de tres hautes aigues, perte quasiment inaudible lors d’une utilisation mobile. Transcodage déconseillé. De toutes les façons, ce paramètre est compatible, depuis au moins cinq ans, avec tous les équipements audio qui lisent du WMA.

 II. Musique sur webradios

- WMA Professional, CBR 64 kbps, 44 kHz, Stereo. La diffusion Internet étant allergique aux débits fluctuants, le mode CBR est ici requis. Grâce a d’astucieuses techniques de réduction de bitrate et de synthèse de hautes fréquences, Microsoft est parvenue à élaborer un paramètre qui produit un audio presque parfait, au lowpass très élevé (20 kHz). Seules quelques distorsions à peine audibles (style son métallique) et un léger effondrement de l’effet stéréo sont signalés, mais c’est impossible à détecter sur des baffles d’ordi à dix balles ou sur des minichaines bon marché. Unique exigence pour profiter de ce son superbe : avoir une version de Windows Media Player supérieure ou égale à la version 11.

- WMA 9.2 CBR à 96 kbps, 44 kHz. Malgré le lowpass frôlant 15,5 kHz, le son est très bon, presque comme du MP3 a 128 kbps, mais avec un affaissement un peu plus prononcé des hautes fréquences et une légère distorsion des sons aigus sur des passages difficiles, distorsions inaudibles sur des baffles à dix balles, mais décelables sur un casque haut de gamme ou sur une chaine stéréo hi-fi digne de ce nom. Paramètre conseillé si le software dont on dispose est un peu vieillot (Windows Server 2003 ou inferieur au niveau de la source de diffusion ; Windows 2000 Pro ou inferieur, ou encore ou encore Windows Media Player 9 ou inferieur au niveau de la réception).

 III. Podcasting en WMA

Le podcasting n’exige pas une excellente qualité audio, mais plutôt que le paramètre utilisé lors de la création des fichiers soit compatible avec la grande majorité des équipements audio (sous-entendu ici : qui supportent le format WMA, ce qui correspond à plus de 90% des cas en 2010). Comme les débits binaires en jeu ne sont pas des plus élevés, l’encodage en VBR est possible, histoire de préserver le maximum de qualité. Un seul paramètre me semble idéal : WMA 9.2 VBR 50, 44 kHz. Il fait chuter le lowpass à environ 13,2 kHz, mais engendre généralement des fichiers sonores sans distorsions sonores particulières, avec un débit binaire très raisonnable (40-45 kbps pour un son mono comme un journal radio ou un speech, 64-85 kbps pour de la musique).

Le codec WMA Professional possède d’intéressantes propriétés en VBR 25, stereo, 44 kHz : les débits sont très voisins des valeurs générées par le WMA 9.2 VBR 50, mais le son est plus net (lowpass voisin de 16 kHz), la stéréo sans failles et les distorsions quasi-inaudibles (hormis une très légère hausse des hautes fréquences). Malheureusement, votre émission encodée en ce paramètre ne pourra être lue que sur PC, sur lecteur Blu-Ray, sur baladeurs Zune et sur téléphone tournant sous Windows Mobile.