Le géant de la recherche sur le Net a beau empêcher, dans ses fonctions de suggestion de mots-clés, d’accéder à certains sites dits de téléchargement illégal, il n’en reste pas moins qu’il demeure l’outil idéal de collecte de chansons disséminées sur le Net. Évidemment, sans rien payer, si ce n’est son fournisseur d’accès Internet, et encore là on peut douter si on est branché sur une connexion wifi non sécurisée. Quelques méthodes, parmi de centaines.

A.   Téléchargement des MP3

Ce point est à éviter si des mesures contraignantes style HADOPI infestent votre législation. Ces foutues majors, non contents d’avoir contribué considérablement à la réduction des torrents, ont en plus l’extrême gentillesse d’empêcher les honnêtes gens de posséder sans un rond le dernier Nicki Minaj

1.     Titre de la chanson + nom de l’artiste + Zippyshare. Cliquez sur Recherche Google

Zippyshare n’est pas un moteur, mais un serveur permettant de télécharger tout un tas de chansons, généralement récentes. Attention : en général, les téléchargements ne supportent pas ici la reprise.

Si les résultats (souvent les premiers de la liste) sont présents dans la recherche Google, cliquez sur l’un des liens de votre choix. Une page avec les infos sur la piste s’affichera. Cliquez sur Download. Mieux vaut ici user du gestionnaire de téléchargements de Mozilla Firefox. En effet, les autres solutions ont tendance à produire un fichier nommé « null », fichier dont on doit ajouter l’extension .mp3 pour que ça joue.

2.    Titre de la chanson + nom de l’artiste + Hulkshare. Cliquez sur Recherche Google

Même logique que Zippyshare, mais la reprise du téléchargement en cas de pause est possible.

3.    Titre de la chanson + nom de l’artiste + 4Shared. Cliquez sur Recherche Google

En cliquant sur le résultat adéquat dans Google, une page de 4Shared vous proposera de télécharger. En cliquant sur le lien approprié, patientez entre 20 et 300 secondes, selon ce qui est affiché, jusqu'à ce que le serveur vous permette de télécharger.

4Shared ne supporte pas la reprise.

4.    Titre de la chanson + nom de l’artiste + MP3skull. Cliquez sur Recherche Google

MP3skull renvoie très fréquemment aux résultats de 4Shared et ne supporte donc pas la reprise. Sauf qu’ici, pas besoin de patienter dès qu’on clique sur le lien de votre choix : le téléchargement débute automatiquement.

5.    Titre de la chanson + nom de l’artiste + BeeMP3. Cliquez sur Recherche Google

En cliquant sur le résultat de votre choix, BeeMP3 affichera à son tour une liste de résultats, comme c’est un moteur de recherche MP3. Soyez attentif à la durée et au bitrate de la piste au sein desdits résultats. En cliquant sur un lien, vous pouvez être amené à taper un code d’accès à trois ou quatre caractères qui vous permettra de faire apparaitre le lien direct de téléchargement.

Notez que la méthode BeeMpP3 marche une fois sur deux : Google peut proposer un résultat pertinent, mais pas BeeMP3, ce qui est du reste assez étrange…

6.    Titre de la chanson + nom de l’artiste + Dilandau. Cliquez sur Recherche Google

Tout comme BeeMP3, Dilandu est un moteur de recherche qui propose à son tour une liste de résultats. Mais Dilandau n’affiche guère d’infos sur la piste, pas plus qu’il ne propose éventuellement de code d’accès. Et tout comme BeeMP3, cette méthode ne marche qu’une fois sur deux.

B.    Copier de la musique en streaming

Si, malgré les six méthodes supra, vous ne parvenez toujours pas à retrouver votre chanson favorite, force vous est de la capturer en streaming, de préférence à partir d’un site dont c’est la vocation. Deezer n’est pas mal, mais je trouve la qualité du son quelque peu insuffisante. Mon coup de cœur est MusicMe. Son catalogue est bien fourni et la qualité sonore certes légèrement métallique, mais passable, le tout dépendant des pistes (les plus récentes bénéficiant du meilleur rendement).

Trafiquer l’audio en streaming exige quelques pré-requis :

  • Une bonne connaissance en capture audio. Ce topic ainsi que celui-ci peuvent vous y aider
  • Un logiciel de capture audio (comme Audacity) et un autre de conversion (comme XRECODE II)
  • Une bonne connexion Internet (débit minimal de 128 kbps) afin d’éviter les interruptions de flux et, partant, des coupures de son
  • Un navigateur supportant les animations Flash, nativement ou après ajout du plug-in d’Adobe

La procédure de la copie en streaming s’accomplit en plusieurs étapes :

  1. Tapez le titre de la chanson, le nom de l’artiste, suivis de MusicMe, puis cliquez sur Recherche Google
  2. Cliquez sur le résultat correspondant à la recherche
  3. Ouvrez votre logiciel de capture audio en prenant soin que la source de capture soit Stereo Mix (Mixage Stéréo) et le volume de capture inferieur à 25% (0.25)
  4. Si le titre n’est pas immédiatement accessible, cliquez sur son lien
  5. Cliquez sur l’icône correspondant à Play au niveau du lecteur intégré à MusicMe
  6. Déclenchez rapidement l’enregistrement au niveau du logiciel de capture. Il se peut, à ce niveau, juste pour faire le malin, que MusicMe lance la lecture après 30 secondes d’attente, voire plus. Mettez alors en pause l’enregistrement et réenclenchez-le quelques secondes avant la fin de ce compte à rebours.
  7. Une fois l’enregistrement terminé, débarrassez la piste audio des silences ou autres données sonores inutiles, au début et à la fin, normalisez le son, puis exportez la piste à un format sans perte (FLAC ou WAV)
  8. Usez de votre logiciel de conversion pour transformer l’audio sans perte en un format plus léger (MP3, WMA ou autres), sans oublier d’activer la fonction de normalisation une seconde fois

Bon trafic…

 

WMA Imperator.