MP3, WMA (9.2), VBR, ABR OU CBR ?

Les deux formats rois de l’audio musical, de moindre qualité que leurs concurrents (AAC et Vorbis notamment) certes, mais bien plus répandus chez les particuliers, comme tous les codecs audio actuels centrés sur l’encodage des chansons, usent de trois modes d’encodage :

-          Le CBR (Constant BitRate) : le débit des données est constant pour chaque seconde au sein du fichier, mais la qualité d’un segment à l’autre varie, surtout à bas bitrate 

-          Le VBR (Variable BitRate) : le débit varie plusieurs fois par seconde en vue de maintenir une qualité d’écoutethéoriquement constante au sein de la musique

-          L’ABR (Average BitRate) : l’encodeur se sert d’un débit moyen et tolère des variations pas trop importantes autour dudit débit (± 10%). C’est le compromis entre le CBR et le VBR (qualité variable, mais pas trop, débit variable, mais pas trop)

Dans les forums de discussion dédiés à l’audio, chacun défend son mode d’encodage en ne jurant que pour lui. Quant à moi, je vous donne ici des suggestions personnelles selon la tranche de vitesses de transmission choisie par l’utilisateur.

1.      Débits > à 320 kbps

Le MP3, de par ses limitations techniques, ne peut franchir ce bitrate (le mode spécial freeformat qui permet d’atteindre 640 kbps n’est supporté par aucun équipement audio et n’apporte aucun plus qualitatif). Le WMA ne le peut également en mode CBR ou ABR, mais pas en VBR : le paramètre Q98 permet même de dépasser 450 kbps avec certains morceaux ! En mon sens, à moins d’un souci de qualité acharné (et encore le WMA Lossless serait conseillé ici), ce paramètre bouffe inutilement de l’espace pour un gain douteux de qualité comparé aux débits inferieurs directement proposés.

Bref :

-          MP3 : inutilisable, car limité techniquement

-          WMA : qualité certes excellente, mais perte d’espace

2.      Débits entre 224 et 320 kbps

Que ce soit en CBR, en ABR ou en VBR, les différences sonores dans cet intervalle de bitrate est quasi-inexistante en MP3. Mais par pure satisfaction psychologique, les testeurs des forums spécialisés se disputent deux modes : CBR à 320 kbps et VBR V0 (débits moyens autour de 240-280 kbps). Bizarrement, certaines chansons ultra-complexes créent des misères au mode VBR V0, alors qu’elles sonnent bien en CBR 320 kbps. L’inverse est aussi vrai : certains extraits sont dépourvus de distorsions en VBR V0, mais sonnent plutôt mal en CBR 320 kbps. Pour ce qui est du WMA, encoder en ces bitrates en CBR (256 et 320 kbps) ou en VBR (Q98) n’apporte aucun gain de qualité par rapport à la tranche de bitrates 160-224 kbps que nous examinerons infra. Notez aussi qu’il n’y a pas de mode ABR en WMA entre 224 et 320 kbps.

Bref :

-          MP3 : mode CBR 320 ou VBR V0

-          WMA : encodage déconseillé dans cette tranche de débits, car inutile et dispendieux en espace mémoire

3.      Débits entre 160 et 224 kbps

En MP3, par habitude, plusieurs utilisateurs usent du mode CBR à 192 kbps et certaines maisons de vente légale de musique en ligne emploient l’ABR aux mêmes débits moyens. Cependant, le mode VBR V2 (vitesses de transmission aux alentours de 180-220 kbps)gère mieux les artefacts de compression que les deux modes précités. Les valeurs CBR 160 et 224 kbps et les autres modes, VBR (V3 et V4) et ABR, produisent une qualité très proche du mode VBR V2, mais avec trèslégèrement plus de distorsions. En WMA, la différence en CBR et en ABR entre 160 et 192 kbps est anecdotique. Le mode VBR Q90 (bitrates aux alentours de 170-210 kbps) rehausse un peu la qualité globale et réduit presque à néant  d’éventuelsartefacts de compression. Son seul petit défaut est le non-respect de certaines tres basses fréquences qui semblent atténuées.

Bref :

-          En MP3 : VBR V0

-          En WMA : VBR Q90

4.      Débits entre 128 et 160 kbps

La différence de qualité entre ces deux bornes n’est pas négligeable, sans être grande non plus. Encoder à 160 kbps en mode ABR donne de très bons résultats, meilleurs que l’utilisation du mode VBR V5 (bitrates tournant autour de 130-150 kbps). Le bitrate constant de 128 kbps fera le bonheur de plus de 90% des habitants de la planète et je le trouve légèrement meilleur en qualité que le mode VBR V6 (débits aux alentours de 110-125 kbps). Quant au WMA, à l’instar du MP3, je déconseille l’usage du VBR pur ici, mais plutôt celui de l’ABR à 128 ou 160 kbps dont les résultats sont comparables à ceux du MP3 en fait de rendu sonore.

Bref :

-          En MP3 : CBR à 128 ou ABR à 160

-          En WMA : ABR à 128 et à 160

5.      Débits entre 96 et 128 kbps

À bas débits, l’usage du mode CBR ou VBR en MP3 n’est pas recommandé en-dessous du mode VBR V6 qui produit d’ailleurs une qualité acceptable. Plusieurs testeurs (dont je ne partage pas le point de vue) préconisent l’ABR à 96 kbps avec l’encodeur LAME. J’estime que le mode VBR V7 (bitrates aux alentours de 100 kbps) donne de meilleures performances audibles que le mode ABR à 96 kbps. Quant au WMA, à partir de cette tranche de bitrates, il offre une bien meilleure qualité sonore que le MP3. Le bon équilibre est trouvé en encodant en mode VBR Q75 (débits oscillant autour de 80-120 kbps). Certes les basses semblent légèrement atténuées, comme dans tous les modes VBR purs du WMA (hormis le palier Q98). Cependant, les aigues jusque 15,5 kHz sont rendues avec netteté et sans distorsions vraiment remarquables. L’ABR à 96 kbps est moins précis dans les instruments à faible volume et distord légèrement les hautes fréquences, mais moins que le CBR à 96 kbps qui génère des artefacts dans les passages difficiles.

Bref :

-          En MP3 : VBR V7

-          En WMA : VBR Q75

6.      Débits entre 64 et 96 kbps

Parler de musique en encodant en MP3 en ces bitrates est assez hardi : la qualité du son est proche de l’insupportable (manque cruel d’aigues et déformations audibles horripilantes). Le CBR ici fait un boulot du pire effet. Pareil étrangement pour le VBR (VBR V8). En revanche, l’ABR à 80 kbps sauve un peu la mise. Toutefois, nul ne peut sérieusement compresser sa collection en usant de ce mode et de cette vitesse de transmission.  En WMA, c’est tout le contraire : le CBR et l’ABR sont certes de loin meilleurs que le MP3, en particulier l’ABR à 64 kbps, mais c’est insuffisant pour la musique au quotidien. Seul un seul mode VBR réalise quelque chose de potable : le mode VBR Q50 (débits aux alentours de 64-85 kbps). Les pertes en aigues sont au rendez-vous, ainsi que les distorsions dans les genres et instruments« compliqués », mais ça passe quasi-inaperçu en écoute nomade ou distraite.

Bref :

-          En MP3 : ABR à 80 kbps

-          En WMA : VBR Q50

7.      Débits < à 64 kbps

À ces vitesses de transmission limites, seul un ignorant (des formats plus performants) ou un monsieur dont la mauvaise foi numérique est caractérisée peut encoder en MP3. Passe encore pour l’enregistrement strictement vocal, où très souvent le mode ABR à 56 kbps est proposé par les testeurs et développeurs du format. Sinon, je vous exhorte à passer votre chemin. Le WMA non plus ne brille guere de mille feux ici en fait de qualité. Le mode ABR à 48 kbps, pour l’encodage de la voix, sonne nettement mieux que l’ABR à 56 kbps du MP3. En ce qui concerne le mode VBR Q10 (débits compris entre 27 et 60 kbps), j’ai des doutes : le son est plus riche en aigues que le MP3 et plus detaillee en instruments, mais aussi moins naturel et plus distordu.

Bref :

-          En MP3 : ABR à 56 kbps

-          En WMA : ABR à 48 kbps

 

WMA Imperator.